image articles166

18 sept. 2018 12:34

Startup

Investissement

Afrique

Digital




JEAN LUC KONAN, PDG GROUPE COFINA (SUCCES STORY)

Je commencerais par cette phrase de Mandela « Ne me jugez pas sur mes succès, mais jugez-moi au nombre de fois où je suis tombé et je me suis relevé ».

Je vais essayer en 18 minutes de vous raconter combien de fois je suis tombé et combien de fois je me suis relevé. Je vais vous le décrire en trois parties qui pour moi sont: les fondations, la résilience et le plus important « La main de Dieu ».

Avant cela laissez-moi me présenter, je m’appelle Jean Luc Abou Konan, je suis né le 31 Mars 1973 au CHU de Treichville, j’avais moins de 2 kg donc j’ai appris très tôt à me relever.

En 2009 j’ai eu l’idée de créer une banque, mais une banque différente, pas une banque pour financer les grandes entreprises, pas non plus une banque pour faire de la microfinance comme tout le monde, je voulais une banque pour accompagner la coiffeuse, la couturière, le boulanger, pour leur donner le type de financement qui ferait qu’ils soient les grandes entreprises de demain. Je m’en suis ouvert à quelques ainés qui étaient d’éminents banquiers, ils m’ont tous découragé, ils m’ont dit « Ne fais pas ça, tu vas perdre de l’argent, on ne peut pas prêter à cette clientèle elle n’est pas fiable ». Et l’un d’eux m’a même dit « tu es déjà directeur général d’une banque, tu veux quoi au juste ? ».

Je ne les ai pas écoutés. On n’avait pas beaucoup d’argent à l’époque, j’ai réuni quelques amis qui avaient la même vision que moi et je leur ai dit « Si on arrive à travailler religieusement pendant quelque temps on pourra accomplir quelque chose de grand ». Ils étaient là au début, il y a avait Serge, Laissa, Jacques puis il y a eu Yalis, Adiline, Tchiendou, Alioune, je mentionne leurs noms pour que quand ils regarderont ce TEDX, ils sachent que si je suis là aujourd’hui c’est aussi grâce à eux.

En 2014 on a eu notre première licence. On a débuté nos activités en Guinée et dès le départ, on a rencontré d’autres challenges. On a tout entendu : « c’est qui ces gens ? » « On ne les connaît pas… » « C’est peut-être du blanchiment d’argent ou des escrocs.… »

Aujourd’hui, trois ans après on est présent dans six pays, nous avons plus de 900 employés, 50 000 clients, nous avons octroyés 20 000 crédits pour plus de 50 milliards à des méso-entrepreneurs.

Et deux des ainés qui me disaient qu’on était fou, travaillent aujourd’hui avec nous à Cofina. Je vous dis tout cela pour vous dire qu’il ne faut pas laisser les gens vous détourner de vos rêves, parce que quand ils vous disent que vous ne pouvez pas y arriver, en fait ils se parlent à eux même, pas à vous, et ces gens il faut absolument les éloigner de vous.

Alors quand je doute un peu, j’écoute des paroles qui me motivent. Ce sont des paroles de jeunes qui ont réinventé les codes, notamment « Magic système » avec leur chanson « Tu es fou ». En réalité, seuls les fous sont suffisamment fous pour penser qu’ils peuvent réinventer le monde ou ont une chance d’y arriver.

Source : Groupecofina.com

Jean Luc Konan, PDG Groupe COFINA (Succes Story)
Les strartups peuvent appotés un grand neuf sur le marché de l'emploi des jeunes
Entretien avec M. AYISSI CEO de la marque de vetement Wazal: "je m'espire des codes vestimentaires des Senegalais et Nigeriens pour faire mes tuniques"


L'APPLICATION MOBILE




NOS PARTENAIRES