image articles71

6 févr. 2018 18:03

Startup

Investissement

Afrique

Digital




INTERVIEW AVEC MME DIOP CO-FONDATRICE DE LA MARQUE DE SAVON TEINT VELOURS : "NOUS AVONS COMMENCE LE PROJET TEINT VELOURS EN DECEMBRE 2016."

Pourquoi et comment vous êtes-vous lancé dans l’entrepreneuriat ? Qu’est-ce qui vous a donné envie de lancer votre concept ?

Au début mon associée et moi voulions juste une petite activité pour arrondir nos fins de mois, rien de bien sérieux juste un petit 20 000 de plus. Mais comme on dit l’appétit vient en mangeant (rire). Je recevais souvent des compliments de mon entourage « chiiiiiii diank sa teint bakhna, sa teint bi seite na » (wow ton teint est magnifique c’est tellement lisse) et je me disais que j’étais née avec lol. En fait j’ai réalisé l’effet du savon quand j’ai commencé à en offrir à mes amies, mes belles sœurs etc. Je ne comptais plus les retours positifs, nous avions donc trouvé la petite activité qu’il nous fallait.

Que proposez-vous ?

Nous proposons un savon bio 100% naturel fait à base de nos produits locaux comme l’huile de palme, le miel, des éléments comme le lait. Nous offrons à tous et surtout aux femmes d’avoir un teint magnifique et naturel sans se servir de la dépigmentation qui naturellement est très dangereux pour la santé.

Comment avez-vous eu l’idée ?

Nos familles et nos amis ont été nos premiers clients et les résultats obtenus étaient extraordinaires. Il nous fallait désormais lancer notre marque et concrétiser notre projet. En plus presque tous les produits sur le marché sont éclaircissants , il était temps de représenter celles qui ne veulent pas suivre cette tendance.

Depuis combien de temps avez-vous commencé ce projet ?

Nous avons commencé le projet Teint Velours en Décembre 2016. A ce moment la compagnie dans laquelle nous travaillions toutes les deux avait quelques difficultés financières et nous nous sommes dit « heeeeeeee on va devenir des mére-sabou » (rire)

A quel besoin répondez-vous (pourquoi vos clients ont-ils besoin vos produits et services) ? Quel est votre cœur de cible ?

Notre produit cible essentiellement la gente féminine. Nous savons tous que la femme sénégalaise accorde un intérêt particulier à son apparence physique. Plusieurs d’entre elles ont souvent des boutons qui après laissent des tâches. C’est dans cet esprit que nous aussi voulons participer à l’embellissement de la peau des femmes tout en évitant les éléments éclaircissants. Pour nous la beauté est dans le naturel.

Comment allez-vous vous faire connaitre de vos clients ?

Nous utilisons les réseaux sociaux comme Facebook, Whatsapp et instagram pour promouvoir notre marque et faire profiter à la population des merveilles de Teint Velours.

Quel est le business model comment gagnez-vous de l’argent ?

La plupart des ventes se fait en ligne. Pour mettre en confiance nos clients le paiement s’effectue donc à la livraison.

Qui sont vos principaux concurrents ?

Nos principaux concurrents sont les grandes marques qui se sont déjà faits un nom et une renommée mais surtout les savons éclaircissants (khessal) vendus sur Facebook. Cependant nous croyons dur comme fer que si nous continuons à faire les résultats que nous faisons en ce moment et à sensibiliser la population féminine, nous parviendrons à leur donner plus de confiance en elles et à leur faire aimer le naturel.

En quoi vous démarquez vous de vos concurrents ?

Notre produit est unique dans le sens où la recette elle-même est unique. Un savon qui enlève boutons et tâches sans éclaircir la peau il en existe presque pas. Je vous défie d’en trouver (rire).

Ou voyez-vous l’entreprise dans un an ?

Dans un an je vois Teint Velours dans les étagères de toutes les grandes surfaces et même les petits cosmétiques au coin de la rue. Nous avons déjà commencé à lancer le lait de corps Teint Velours mansha Allah. Nous espérons pouvoir lancer toute une gamme qui prendra en compte les soins capillaires, les soins de la peau et plus spécialement des mains et des pieds.

Quelles sont les qualités personnelles qui vous ont le plus aidé/servi dans la réalisation de votre projet ?

Nous sommes toutes les deux très tenaces et surtout très ouvertes d’esprit. Nous avons un background en relation clientèle ce qui nous permet de fidéliser nos clients et de garder une excellente relation avec eux.

Quels sont les trois conseils que vous donneriez à quelqu’un qui veut un jour créer une entreprise ?

D’abord je dirai la confiance en soi, rien de mieux pour entamer une carrière ou n’importe quel projet. Si quelqu’un n’a pas confiance en lui même je ne vois pas qui pourrait éventuellement lui faire confiance. Ensuite le reste ne demandera qu’efforts et sacrifices, le succès se fera sentir à des milliers de kilomètres.

Quel est le principal défi de votre entreprise aujourd’hui ?

Wow, notre principal défi aujourd’hui est d’éliminer tous les produits éclaircissants du marché et faire en sorte que nos femmes croient en elles et en leur beauté naturelle. Nous savons que ce n’est pas gagné d’avance et qu’il faudra être persévérant mais nous croyons fortement en l’adage « A cœur vaillant, rien d’impossible ».

IT : DakarStartup

Interview avec MME DIOP co-fondatrice de la marque de savon teint velours :
Les strartups peuvent appotés un grand neuf sur le marché de l'emploi des jeunes
Entretien avec M. AYISSI CEO de la marque de vetement Wazal: "je m'espire des codes vestimentaires des Senegalais et Nigeriens pour faire mes tuniques"


L'APPLICATION MOBILE




NOS PARTENAIRES